Comment bénéficier du tiers payant ?

Publié le : 19 novembre 20214 mins de lecture

Dans le domaine de l’assurance maladie, la règle est unique et bien comprise : après la consultation ou toute autre activité médicale, le patient règle lui-même la facture. Ensuite, la compagnie d’assurance remboursera, partiellement ou totalement, les frais de l’intervention médicale. Toutefois, la possession d’un ticket de tiers payant peut inverser la situation. Ce système d’assurance constitue une solution innovante au problème et est très attractif pour le grand public. Cependant, pour en bénéficier, il faut remplir diverses conditions.

Comprendre le concept du tiers payant !

Par définition, le tiers payant est un système qui permet à un adhérent d’être exonéré d’une partie ou de la totalité de ses frais médicaux. Le professionnel de santé concerné ne déduira que la partie non couverte par l’assurance maladie présentée par son patient. Toutefois, si ce dernier est assuré par une assurance maladie complémentaire, généralement, les parties des soins ou de l’achat non couvertes par l’assurance maladie seront également prises en charge. Dans le cas contraire, le patient pourra participer aux frais, même s’il dispose d’un ticket de tiers payant.

Le tiers payant par la mutuelle de santé !

Généralement, une fois que la Sécurité sociale a remboursé le patient, il ne reste plus que le ticket modérateur à payer. Ce dernier correspond à la différence entre le coût remboursé et le coût réel pour le patient. En revanche, avec un système de tiers payant délivré par une mutuelle de santé, le patient n’aura à couvrir que les frais non pris en charge par la Sécurité sociale ou la mutuelle. Si le contrat le permet, il est donc possible d’être entièrement pris en charge lors d’un acte médical avec le tiers payant de mutuelle santé.

A qui s’adressent les dispositifs de tiers payant ? Quelles sont les démarches à effectuer ?

Le tiers payant est destiné à une catégorie de patients, à savoir les bénéficiaires de la CMU-C ou Couverture Maladie Universelle Complémentaire, les étrangers bénéficiant du titre d’Aide Médicale de l’Etat, les acquéreurs de l’Aide pour l’obtention d’une Complémentaire Santé, les mineurs de plus de 15 ans en consultation pour une contraception ainsi que les victimes d’accident du travail.

Le tiers payant est également obligatoire pour certains types de soins, à savoir les soins liés à l’assurance maternité, les maladies professionnelles, le traitement des Affections de Longue Durée (ALD), les actes de prévention dans le cadre du dépistage, ainsi que tous les soins distribués dans le cadre d’une hospitalisation dans un centre conventionné.

Les clients éligibles au tiers payant pour tout type de soins devront uniquement présenter leur carte vitale et leur attestation adaptée. Une preuve écrite du droit à l’offre est également valable. Dans tous les cas, pour ceux qui ne bénéficient pas du tiers payant pour des soins spécifiques, ils devront apporter une carte vitale, ainsi que les justificatifs correspondants.

Plan du site